Date de l'événement

29 mars

Heure

18h30

Langue(s)

F

Participants max.

25

Le rayonnement de la peinture non-figurative, l’esthétique du geste, du lyrisme, du signe nés à Paris au tournant des années 40 aura un écho remarquable au Luxembourg suite à deux expositions d’art français en 1947 et 1949. C’est le critique d’art et conservateur de musée Joseph-Émile Muller qui a su aiguiser le goût de ses compatriotes luxembourgeois à ce renouveau pictural. Les artistes du pays, stimulés par la renaissance de la non-figuration, assimilent la leçon des peintres du nouvel art hexagonal. En 1948, la modernité est en marche au Luxembourg avec la formation de « Nouvelle équipe » et s’affirmera avec le mouvement des « Iconomaques » en 1954.

Durée

1:00

Intervenant

Nathalie Becker, historienne de l'art

Prix

Gratuit