Time Space Continuum

Photographies d'Edward Steichen en dialogue avec la peinture

44 photographies d’Edward Steichen (1879-1973), dont 9 tirages originaux, font partie des fonds de la Photothèque de la Ville de Luxembourg depuis 1980. L’exposition présente cet ensemble à côté d’une sélection de tableaux et de sculptures d’artistes luxembourgeois, contemporains du célèbre photographe américain, datant de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1940. Les similitudes entre motifs et compositions soulignent les relations multiples qui existent entre l’art photographique de Steichen et la peinture.

L’ensemble présente un éventail large et varié de l’œuvre de Steichen. La photo la plus ancienne date de 1898 et présente son autoportrait à l’âge de 19 ans, tandis que la plus récente, de 1959, montre un portrait de sa troisième épouse, Joanna. Bien d’autres thèmes sont abordés à travers son œuvre, comme les portraits de personnalités, le paysage, la nature morte, la sculpture, l’architecture, la publicité, la documentation de guerre et le nu. La plupart des images datent de la période la plus créative et la plus importante de Steichen, de la fin du XIXe siècle jusqu’à la fin des années 1920.

La carrière de Steichen en tant que photographe est inséparable de son étude intensive des expressions artistiques classiques de la peinture et de la sculpture, due en particulier à son amitié avec Rodin. Après une formation initiale en lithographie, Steichen se consacre au dessin et à la peinture, mais c’est grâce à la photographie qu’il se forge rapidement une réputation. En 1900, il part pour Paris où, après avoir entamé des études à l’Académie Julian, il s’adonne exclusivement à la photographie et à la technique de la gomme bichromatée, très prisée par les artistes pictorialistes.

En se mesurant à la peinture, le mouvement du pictorialisme voulait promouvoir la photographie, encore jeune et considérée comme purement documentaire, au rang d’un art à part entière. Dans ce but, on recourait au flou artistique (soft focus) et aux filtres, on recherchait l’effet dramatique dans les mises en scène et on manipulait le processus du tirage à l’aide de techniques qui conféraient aux photographies une expression semblable à la peinture. Steichen était aussi membre de l’association pictorialiste Photo-Secession, fondée en 1902 par Alfred Stieglitz.

Aux États-Unis, Steichen agissait en tant que pionnier de l’art européen d’avant-garde de son temps. À la galerie new-yorkaise « 291 », qu’il dirigeait de concert avec Stieglitz, il a organisé de nombreuses expositions d’œuvres de Cézanne, Rodin, Picasso, Matisse, Manet, Renoir, Toulouse-Lautrec et Brancusi, entre autres.

L’exposition propose également des exemples de la photographie innovatrice de mode et des portraits de stars réalisés par Steichen à partir de 1923 pour Vogue et Vanity Fair dans son rôle de photographe en chef des éditions Condé Nast.

Date

8 avril > 15 avril 2018

Partners